michelin map little-arrow arrow-right arrow-left close circle check motorbike car hike bike mtb balade edit-location location arrow-dropdown facebook linkedin instagram youtube bicycle contact-tel hand-card price activity route france-ne france-nw france-se france-sw
©Proformabooks/iStock

Le col d'Aubisque et Gourette

©B. Gardel/hemis.fr

La grotte de Lombrives, Tarascon-sur-Ariège

©horstgerlach/iStock

Port d'Argelès-sur-mer

©BalkansCat/iStock

Le col d'Aspin

©Bunolav/iStock

Village d'Aydius dans la vallée d'Aspe

©stevebphotography/iStock

Le Canigou

©Sima_ha/iStock

Le port de Saint-Jean-de-Luz

©C. Philippe/age fotostock

Col du Tourmalet

©D. Schneider/Photononstop

La Nive à Saint-Jean-Pied-de-Port

©I. Caperochipi/age fotostock

Le château fortifié d’Urtubie à Urrugne

Pyrénées

Traversée des Pyrénées en road-trip

D’Hendaye à Cerbère, entre Atlantique et Méditerranée

  • Entre amis
  • Montagne

Des paysages à couper le souffle entre Atlantique et Méditerranée, des routes empruntant des cols mythiques bien connus des amateurs du Tour de France, mais accessibles pour certaines seulement à la belle saison, des villages superbes où les traditions festives et pastorales demeurent vivaces, un artisanat de qualité, des sites préhistoriques exceptionnels, des stations thermales à foison, une riche biodiversité à préserver, une gastronomie de caractère : une traversée dont vous vous souviendrez longtemps.

Ref : 548

Mon circuit à personnaliser

Hendaye Cerbère

Jour 1 - Hendaye - Ainhoa

Avant de partir sur les routes de montagne, profitez de la très grande plage de la verdoyante Hendaye, puis de la belle côte sauvage en prenant la route sinueuse de la « corniche basque » qui longe le littoral jusqu’à St-Jean-de-Luz. Retraversez la Nivelle pour longer Ciboure, gagnez la D4 qui grimpe jusqu’au col de St-Ignace – le point de vue est superbe sur la Rhune, montagne emblématique –, puis descend jusqu’à Sare. Poursuivez jusqu’à Ainhoa, village typique du Pays basque avec ses maisons rouges.

  • Distance : 34 km
  • Durée : 0h44

Jour 2 - Ainhoa - Arette

Dirigez-vous plein sud par la D20 vers Urdazubi. Dans la montée assez sinueuse jusqu’au puerto de Oxtondo, admirez les montagnes. Passé le col, la route descend en virages moins marqués vers Orodqui. Prenez la NA2600 qui grimpe au col d’Ispéguy, à cheval sur la frontière franco-espagnole. Descendez vers St-Étienne-de-Baïgorry puis traversez Irouléguy et St-Jean-Pied-de-Port. Le col d’Osquich (D933 puis D918) offre des vues remarquables sur la Soule, une région très agricole. Passez la nuit à Arette.

 

Le conseil MyTripTailor : Profitez de votre passage au Pays Basque pour rapporter de belles nappes en lin aux sept rayures, des espadrilles artisanales et pourquoi pas le fameux béret.

  • Distance : 106 km
  • Durée : 1h51

Jour 3 - Arette - Argelès-Gazost

Dirigez-vous vers Issor (D918) puis tournez à droite (D241). Poursuivez jusque Sarrance, grand centre de pèlerinage dans la vallée d’Aspe, la plus sauvage des belles vallées du Béarn. Suivez la D294 qui grimpe fort au col de Marie-Blanque (1 035 m) – un fameux passage du Tour de France – d’où vous aurez de beaux points de vue. À partir de Laruns, vous franchirez les plus hauts cols pyrénéens, soyez très prudent (passage à 10 %). Découvrez le col d’Aubisque (1 709 m) puis roulez jusque Argelès-Gazost.

 

Le conseil MyTripTailor : Dans les villages, les rues sont étroites ; évitez de les traverser en camping-car et garez-vous à l’extérieur sur les aires de stationnement. Une promenade à pied permet toujours de mieux apprécier la visite.

  • Distance : 177 km
  • Durée : 4h32

Jour 4 - Argelès-Gazost - Genos-Loudenvielle

Prenez la D921 vers le sud pour découvrir la gorge de Luz. La route grimpe ensuite fortement en direction de Barèges, la plus ancienne station de ski des Pyrénées. La route du Tourmalet, très impressionnante, sinue entre des sites ravinés. Du col (2 115 m), le panorama est remarquable. La route continue sa descente dans la verdoyante vallée de Campan (D918) jusqu’au col d’Aspin (1 489 m). Profitez de la vue avant d’entamer la descente très sinueuse. Passez la nuit au bord du lac de Genos-Loudenvielle.

  • Distance : 165 km
  • Durée : 3h26

Jour 5 - Genos-Loudenvielle - Bonac-Irazein

Gagnez par une forte montée le col de Peyresourde (1 569 m) puis passez à St-Aventin (D618). Montez au col du Portillon (1 293 m) : vous voilà en Espagne. Après avoir visité le val d’Aran, retournez en France, au col de Portet-d’Aspet (1 069 m). Vous traversez de beaux villages typiques du Castillonnais, comme celui d’Audressein. Continuez jusqu’à Castillon-en-Couserans ; cette région de l’Ariège est propice à de belles randonnées. Poursuivez sur la D4 jusqu’à Bonac-Irazein.

 

Le conseil MyTripTailor : Ménagez votre moteur et vos freins ! Pour cela, évitez de trop souvent changer de rapport. Sur les routes à forte déclivité en descente, utilisez au maximum le frein moteur pour ne pas faire chauffer les disques de freins et passez sur le même rapport que celui que vous auriez utilisé en montée.

  • Distance : 103 km
  • Durée : 2h25

Jour 6 - Bonac-Irazein - Luzenac

Montez dans la vallée ouverte de Bethmale (D17). Du col de la Core (1 395 m), la descente mène à Seix. Par la D3, allez à Soueix-Rogalle, à Oust, puis à Massat. Au col de Port (1 250 m), vous êtes sur la frontière naturelle entre les « Pyrénées vertes », soumises à l’influence atlantique, et les « Pyrénées du soleil », de caractère méditerranéen. Descendez entre les énormes rochers de Soudour et de Calamès. Vous arrivez dans une région célèbre pour ses grottes préhistoriques. Luzenac vous attend (N20).

  • Distance : 110 km
  • Durée : 2h37

Jour 7 - Luzenac - Vernet-les-bains

Direction sud-est vers Ax-les-Thermes (N20), puis Mérens-les-Vals : suivez les gorges de la haute vallée de l’Ariège. Vous apercevrez des troupeaux de chevaux en liberté. Vous pouvez faire un tour à Andorre (N22) mais aussi monter directement au col de Puymorens (1 920 m). Rendez-vous en Espagne (Puigcerdà et Llívia) puis à Font-Romeu (N116). Apparaît le fameux massif du Canigou – ne manquez pas son abbaye. Arpentez les remparts de Villefranche-de-Conflent et rendez-vous à Vernet-les-Bains par la D116.

  • Distance : 117 km
  • Durée : 2h14

Jour 8 - Vernet-les-bains - Boulou

Par la N116, rendez-vous à Prades, cité catalane très connue des mélomanes pour le festival Pablo Casals. Rejoignez Vinça, ville fortifiée qui offre un beau point de vue sur le Canigou. Au nord d’Ille-sur-Têt, suivez le sentier de découverte des incroyables « orgues » et des imposantes cheminées de fée. Roulez vers le sud jusqu’à Amélie-les-Bains (D618) puis vers Céret. Foyer vivant de la tradition catalane, la ville vit en été au rythme de la feria. Poursuivez jusqu’au Boulou où vous ferez étape.

  • Distance : 92 km
  • Durée : 2h13

Jour 9 - Boulou - Cerbère

La Méditerranée est proche ! Roulez vers Sorède (D618) : le parc de la Vallée des Tortues est impressionnant. Arrêtez-vous sur la grande plage de sable d’Argelès-sur-Mer (D2) et à Collioure (D114). Montez au fort St-Elme avant de revenir le long de la côte à Port-Vendres. Faites un tour à Banyuls-sur-Mer ; ne manquez pas le sentier sous-marin de sa réserve naturelle marine. Au cap Rédéris, admirez la vue sur les côtes du Languedoc et de Catalogne puis découvrez la jolie station balnéaire de Cerbère.

 

Le conseil MyTripTailor : En été la circulation n’est pas toujours aisée le long du littoral. Si c’est le cas, patientez lorsque vous arrivez en vue de la Méditerranée à Argelès : vous pourrez vous baigner plus loin dans les criques rocheuses des environs de Collioure, par exemple.

  • Distance : 48 km
  • Durée : 1h17

Nos avantages